La police de Tanger intraitable sur une fake news

Le service préfectoral de la police judiciaire de Tanger a présenté vendredi devant le procureur un jeune accusé d’avoir relayé une fake news sur un prétendu enlèvement et assassinat d’une enfant.

Selon notre source, l’individu en question avait posté la photo d’une fille et prétendait qu’elle a été enlevée à Kénitra et que son corps a été retrouvé sur le bord de Oued Sebou. Les enquêtes menées ont montré que la police de Kénitra n’avait reçu aucun avis de disparition d’enfant ni de corps retrouvé aux abords de la rivière Sebou, a indiqué la même source.

Une fois identifié, l’auteur de cette fake news, un homme âgé d’une vingtaine d’années, a été placé en garde vue en attendant les résultats de l’enquête.

S.Z.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Contribution sociale de solidarité: nouvelles précisions du gouvernement

Le ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration, Mohamed Benchaâboun, a affirmé mercredi à Rabat, que 99% des entreprises et 92% des salariés ne sont pas concernés par la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices et les revenus au titre de l'exercice 2021