La police a sorti les armes à Fès

Un officier de paix relevant de l’unité mobile de la police de secours à la préfecture de police de Fès a été contraint, mardi matin, de dégainer son arme de service sans en faire usage pour interpeller un individu de 30 ans aux antécédents judiciaires qui était en état d’ébriété avancée et d’impulsivité, et avait exposé la vie des citoyens et des éléments de la police à une grave menace à l’aide d’une arme blanche.

La salle de commandement et de coordination relevant de la préfecture de police de Fès a été avisée de menaces à l’arme blanche dont auraient été victimes deux personnes au quartier « Sidi Lhadi », ce qui a nécessité l’intervention d’une patrouille sur place, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que le suspect a opposé une résistance farouche à l’aide d’une arme blanche, contraignant l’un des éléments de la patrouille de dégainer son arme de service, ce qui a permis d’interpeller le suspect, de neutraliser le danger et de saisir l’arme blanche utilisée dans cette agression.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, conclut le communiqué.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page