La police a évité le pire ce vendredi à Agadir

Un brigadier de police exerçant à la préfecture de police d’Agadir a été contraint de brandir son arme de service, ce vendredi matin, pour arrêter un individu, aux antécédents judiciaires multiples, qui menaçait la vie des citoyens et des agents de police à l’aide d’une arme blanche.

Deux fonctionnaires du 4e arrondissement de police sont intervenus pour appréhender le suspect, qui menaçait, à l’aide d’une arme blanche, des étudiants d’un établissement d’enseignement supérieur, indique la DGSN dans un communiqué, précisant que le mis en cause a opposé une résistance violente, ce qui a contraint le brigadier à brandir son arme de service sans en faire usage.

Cette opération a permis de neutraliser le danger avant d’arrêter le mis en cause et de saisir son arme blanche, a ajouté la même source.

Le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Casablanca: liesse populaire après la victoire des Fennecs (VIDEO)

Les lions de l'Atlas ont-ils remporté leur deuxième Coupe africaine des Nations après l'orpheline première de 1976? Le visiteur étranger de la capitale économique du Royaume l'aurait cru aisément...