La polémique sur le logo #WeCasablanca refait surface

Après avoir été tourné en dérision par les internautes en 2016, le logo controversé de la capitale économique continue à faire parler de lui. Son coût avait particulièrement suscité la colère et l’incompréhension des Casaouis.

Plus de deux ans après son lancement, la patronne de A3 Communication, l’agence à qui les rumeurs ont attribué à tort la nouvelle identité visuelle de Casablanca, est revenue sur cette polémique.

Dans une déclaration à Le Site Info, Neila Tazi, a démenti les informations selon lesquelles sa boîte a empoché 3 millions de dirhams pour la conception du logo. Des informations « non fondées », selon elle.

Mieux encore. L’agence de communication marocaine n’a aucun lien avec la nouvelle marque territoriale de Casablanca. C’est en effet une société française qui avait été chargée de son élaboration.

« Nous leur avons organisé la conférence de presse de présentation (de la nouvelle marque territoriale de Casablanca, ndlr). Le logo et les 300 millions de centimes dont ils parlent sont sans fondement et ne sont que des mensonges qui visent à nuire à ma réputation et à porter atteinte à ma crédibilité », a-t-elle affirmé.

La vice-présidente de la Chambre des conseillers a par ailleurs indiqué qu’elle compte recourir à la justice pour « rétablir la vérité », appelant au passage les journalistes de façon particulière à vérifier les informations avant leur diffusion.

S.L.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page