La plus jeune présidente de commune victime d’agressions physiques et verbales (Vidéo)

La plus jeune présidente d’une commune au Maroc, Ikram Bouabid, a été victime d’une agression sauvage, de la part de l’un des membres du conseil communal.

Elle a posté un message sur sa page de Facebook indiquant que ce qui lui est arrivé est « le prix à payer pour tous ceux qui combattent la corruption et les maux qui rongent la société… ces voyous mercenaires m’ont agressée, sachant que leur acte était filmé. Ils m’ont traitée de tous les noms…parmi ces gens, il y a même une personne qui était accusée de complicité dans une affaire de viol et bizarrement, il n’a pas été poursuivi ».

Ikram Bouabid s’est adressée au Roi en ces termes: « Majesté, je n’ai pas choisi cette vocation pour être traitée de prostituée, de même que je n’y suis pas venue pour y être molestée par des hommes indignes ».

Ikram Bouabid est la présidente de la commune Moulay Ali Toualea de la province de Benslimane.

K.B.

 

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page