La plage de Ain Diab privatisée par des hors-la-loi (VIDEO)

Si vous allez à la plage sur la corniche de Casablanca, n’oubliez surtout pas votre porte-monnaie, plaisante le présentateur télé de 2M.

« La plage a été littéralement privatisée par des individus qui ne disposent d’aucune autorisation, et ça ne les empêche pas de les taxer de 50 dirhams pour avoir le droit d’installer votre serviette, après bien sûr être passé à la caisse pour garer votre voiture », explique-t-il avant de lancer un reportage instructif signé Rachid Hallaoui raconté par Ghizlaine Taibi.

Cela devient très difficile pour les estivants de passer une journée à la plage de Ain Diab, constate 2M. C’est l’anarchie totale. Les individus plantent des parasols et fixent les prix, un véritable casse-tête pour les citoyens. « Lorsqu’on a voulu s’installer, on nous a dit que c’était interdit et qu’il fallait qu’on aille plus loin. Force est de constater que la plage est devenue payante », déclare une Casablancaise.

Même son de cloche chez d’autres estivants, qui voulaient s’installer sur le sable, mais n’ont pas eu « la chance » de trouver une place. Samira Razani, vice présidente du conseil de la ville en charge de la fiscalité locale, confirme que « ces individus exploitent illégalement l’espace public et ne payent aucun impôt à la commune ».

2M rappelle que le calvaire des estivants commence au moment du stationnement. « Nous sommes en train de prendre des mesures pour l’affichage des tarifs », assure Samira Razani. Depuis, des panneaux avec tarifs ont effectivement été placés sur la Corniche. Mais les hors-la-loi continuent de sévir. Jusqu’à quand?

S.L.

https://www.youtube.com/watch?v=wDrxLBJxIBk&feature=youtu.be


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page