La pension exceptionnelle de Benkirane continue de faire réagir

La pension de retraite exceptionnelle de l’ancien chef du gouvernement Abdelilah Benkirane n’a pas fini de faire parler d’elle. Cette fois-ci, c’est au tour de l’ancienne députée PJDiste, Souad Chikhi, de sortir de son silence.

“Tout à coup, tous les regards se tournent vers Benkirane et la pension exceptionnelle devient la source de tous les problèmes au Maroc”, a-t-elle écrit dans un post Facebook.

Et d’ajouter que tout a été “minutieusement calculé” afin de porter atteinte à l’image du PJD, “dont le capital est la crédibilité, la clarté et l’honnêteté”.

Chikhi a par ailleurs indiqué que le but de ces “campagnes malicieuses” est de ternir l’image du parti de la lampe devant les citoyens et de s’attaquer à ses symboles, en commençant par Benkirane avant de passer aux restes des dirigenats PJDiste, à leur tête Saâd-Eddine El Othmani.

Rappelons que l’ancien secrétaire général du PJD avait taclé ses adversaires politiques, qui avaient critiqué le fait qu’une pension de retraite exceptionnelle lui soit accordée et qui a atteint 90.000 dirhams.

À ce propos, Benkirane avait confié que c’est le roi Mohammed VI qui l’a “sauvé”. Le Souverain a ordonné que la situation de Benkirane soit régulée et qu’il ait droit à une retraite exceptionnelle après avoir appris qu’il n’avait plus aucune source de revenus. «Je ne comprends toujours pas les raisons de cet acharnement médiatique. Plusieurs anciens ministres comme Abdellah Ibrahim et Abderrahman El Youssoufi ont bénéficié de ce genre de retraite, mais personne n’en a parlé», s’était-t-il insurgé.

K.Z.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Un député MP dans la tourmente malgré lui (PHOTOS)

Il s'est retrouvé, bien malgré lui, au coeur d'une polémique.