La mère de Hiba témoigne: la maîtresse a tué ma fille (VIDEO)

C’est une maman désespérée qui témoigne, condamnant la violence dans les écoles, surtout dans les quartiers populaires où personne ne réagit.

L’histoire a soulevé de vives émotions sur les réseaux sociaux depuis dimanche soir. Cette petite fille est décédée dans des circonstances douteuses et l’accusée principale est son institutrice.

« Un jour, la maîtresse d’arabe m’a appelée pour me dire que ma fille avait une mauvaise vue et qu’elle était obligée de la faire asseoir devant », déclare cette mère désespérée à nos confrères de Chouf TV.

« J’ai emmené ma fille chez l’ophtalmologue le lendemain et ma fille a donc raté les cours ce jour là. Le lendemain, elle était en classe et n’avait pas appris sa leçon à cause de son absence. La maîtresse l’a insultée et a poussé les autres élèves à se moquer d’elle, lui disant qu’elle pense plus à se faire belle chez le coiffeur qu’à étudier! La petite a 10 ans, elle ne fréquente pas les salons de beauté », affirme la mère.

« Elle lui a ensuite donné une claque sur les yeux, faisant sauter ses lunettes, puis deux coups avec un bout de tuyau sur les deux mains, pour finir avec un coup fort sur le haut de sa tête », ajoute-t-elle.

« Hiba est ensuite rentrée à la maison et a tout raconté à sa grand-mère. Elle était faible et chancelante. Sa grand-mère l’a trouvée pâle et du sang descendait de son nez. Je suis rentrée en hurlant, ne sachant pas encore ce qui était arrivé. Elle et sa grand-mère m’ont tout raconté. Je lui ai donné à boire, ne sachant pas que c’était sa dernière gorgée », se lamente la maman. Elle lance un appel et demande « justice » pour sa fille et pour tous les parents dont les enfants sont violentés dans les écoles.

Rappelons enfin que le ministère de l’éducation nationale a innocenté l’institutrice et qu’une enquête est en cours.

E.F.

LIRE AUSSI: Mystérieux décès d’une écolière de 10 ans à Meknès

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Royaume-Uni impose des restrictions à l’exportation de vaccins contre la grippe

Le ministère britannique de la Santé a annoncé vendredi la mise en place de restrictions à l'exportation de vaccins contre la grippe afin de s'assurer d'en avoir suffisamment pour la population britannique.