Marche contre la réforme des retraites: un dimanche à oublier (VIDEO)

Ce dimanche, les autorités ont voulu éviter tout amalgame ou manipulation politique qui serait interprétée comme un soutien tacite à une action antigouvernementale, et par ricochet « anti-PJD ».

La marche nationale qui a été annoncée par le collectif de lutte contre la réforme des retraites a finalement été interdite par le ministère de l’intérieur. C’était en quelque sorte prévisible, d’autant plus qu’elle intervient en pleine campagne électorale et que les slogans qui devaient y être arborés, pouvaient s’apparenter à une action contre le parti qui dirige le gouvernement. Cette interdiction a été décrétée pour éviter que le scénario de la marche de Casablanca ne se répète. Il fallait éviter de permettre à certaines formations, surtout celles qui participent au gouvernement, de pointer du doigt le ministère de l’intérieur.

C’est ainsi qu’un important dispositif policier et différentes forces de l’ordre ont été déployés à l’entrée du boulevard Mohammed V de Rabat, au niveau du marché central. Les manifestants, évalués entre 2000 à 3000 personnes, ont commencé à affluer vers l’endroit prévu pour le départ de la marche.

Ils ont été sommés d’évacuer les lieux et de renoncer à manifester, puisque l’ordre a été donné de leur interdire d’emprunter l’itinéraire prévu. Les responsables du collectif ont visiblement tenté d’ouvrir le dialogue avec les forces de l’ordre, mais les consignes étaient fermes. Il y a eu cependant quelques interventions musclées à l’égard de quelques manifestants insistants et provocateurs.

Mais dans l’ensemble, la situation n’a pas connu de dérapages, surtout qu’au vu de l’encombrement qu’a connu l’avenue Hassan II, l’ordre a été donné de fluidifier la circulation en permettant aux manifestants de parcourir quelques centaines de mètres jusqu’au niveau de la poste centrale de Rabat. C’est alors que la dislocation de la manifestation s’est déroulée dans le calme, sans pour autant, empêcher les marcheurs à scander des slogans hostiles à la politique gouvernementale.

T.J


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page