La Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains est lancée

Le roi Mohammed VI, accompagné du prince Moulay Rachid, a présidé, mardi à la mosquée Al Qaraouiyine à Fès, la cérémonie d’installation des membres du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains.

Dans un discours le souverain a affirmé que cette Fondation constitue un cadre permettant aux Oulémas de ‘’remplir le devoir qui leur incombe de faire connaître l’image réelle de la religion tolérante de l’Islam et de promouvoir ses valeurs que sont la modération, la tolérance et la volonté de coexistence’’.

Le roi a également souligné que « notre décision de mettre en place cette institution ne fait pas suite à une contingence fortuite, pas plus qu’elle ne vise à réaliser des intérêts étriqués ou éphémères ».

Cette initiative procède plutôt d’une «conception intégrée de la coopération constructive et d’une volonté de répondre concrètement aux demandes de nombre de pays africains frères, en matière religieuse », a dit le roi Mohammed VI.

Le Souverain a fait part, dans ce contexte, de sa conviction que cette Fondation, à travers ses différentes filiales dans les pays africains, œuvrera aux côtés de toutes les instances religieuses concernées, à remplir le rôle qui lui revient de répandre la pensée religieuse éclairée et de faire face aux thèses d’extrémisme, de repli sur soi et de terrorisme que certains pseudo-prédicateurs colportent au nom de l’Islam».

Par la suite, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, président délégué de la Fondation, Ahmed Toufiq, a relevé que les perspectives d’avenir pour cette Fondation, « se matérialiseront à travers la mise à disposition de l’expertise du Maroc au profit des ouléma d’Afrique désireux d’en bénéficier, en considération du statut et du contexte, et ce d’après une approche globale vouée à la promotion de la religion, à la protection du culte et à la valorisation de ses prestations ».

Dans une allocution au nom des Ouléma membres du Conseil Supérieur de la Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains, Boubakar Doukoure, Alem du Burkina Faso, a affirmé que la présence de ces Ouléma illustre leur adhésion et leur bénédiction de l’initiative d’Amir Al Mouminine qui vise à « instituer une entité devant permettre aux oulémas africains d’asseoir une coopération vouée au service de leur religion et au développement de leurs sociétés ».

(avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page