La DGAPR dément les propos du père de Zefzafi

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a démenti des allégations concernant une fouille dont des détenus dans le cadre des événements d’Al Hoceima auraient fait l’objet, vendredi matin, à la prison de Ras El Ma à Fès, les qualifiant de « mensongères ».

Les allégations relayées par le père de Nacer Zefzafi sont mensongères, a indiqué la DGAPR dans un communiqué, ajoutant que l’opération de fouille dont les prisonniers concernés avaient fait l’objet s’est déroulée, conformément aux dispositions juridiques et organiques régissant les établissements pénitentiaires, d’une manière professionnelle et dans le respect « total » de leur dignité.

Ainsi, aucun acte dégradant n’a été commis par les fonctionnaires chargés de l’opération, ajoute la même source, notant que les objets personnels des détenus n’ont pas été dispersés.

La DGAPR a en outre assuré qu’elle utilisera tous les moyens prévus par la loi pour interdire la circulation des produits illicites au sein des établissements pénitentiaires, y compris les opérations de fouille, ajoutant que ces fouilles se feront sans distinction ni préférence entre les détenus.

La publication de telles informations mensongères ne dissuadera guère la DGAPR de s’acquitter de ses tâches d’une manière efficace, poursuit le communiqué, soulignant que la personne derrière ces allégations entend induire en erreur l’opinion publique en déformant la réalité.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Modèle de développement: la commission Benmoussa consulte les détenus

La Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) et la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) lancent une consultation auprès des détenus de tous les établissements pénitentiaires du Royaume.