La crise du Covid-19 impacte-t-elle psychologiquement les Marocains?

Plus le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus, comme celui des décès, augmente au Maroc, et plus l’angoisse des Marocains de contracter la maladie prend davantage d’ampleur.

Dans une déclaration à Le Site Info, la psychologue Ghita Msefer explique que la peur de la propagation de la maladie est “chose normale”. Cependant, cette crainte naturelle ne devrait pas être exagérée outre mesure, devenant ainsi un obstacle entravant les activités quotidiennes de tout un chacun.

“La peur est un sentiment humain très compréhensible et naturel mais il ne faut pas qu’elle se transforme en angoisse. Surtout en ces temps d’état d’alerte sanitaire décidé par les autorités marocaines, depuis déjà un peu plus de deux semaines, dans l’objectif d’endiguer le risque de propagation du Covid-19”, affirme Ghita Msefer.

De même que la psychologue conseille aux personnes hypocondriaques, c’est-à-dire celles qui ont la phobie des maladies, d’avoir recours à l’assistance d’un spécialiste en psychologie afin de dépasser cette crainte. Tout en insistant, toutefois, sur le fait que ce sentiment de peur ne doit pas susciter autant d’inquiétude.

Ghita Msefer a également tenu à rappeler aux citoyens de respecter les mesures de sécurité sanitaire et de ne pas omettre de se laver régulièrement les mains dans le but de se protéger, de protéger autrui et de ne point contribuer à la propagation de la maladie.

A signaler, tout en les saluant vivement, que plusieurs autres spécialistes en psychologie ont consacré, et consacrent encore, des publications sur leurs pages des réseaux sociaux ayant pour noble objectif de prodiguer conseils et soutien moral aux citoyens, par ces temps maussades d’état d’alerte et de confinement que traverse le pays.

L.R.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo: le temps qu’il fera ce samedi au Maroc

Les prévisions météorologiques pour la journée du samedi 30 mai 2020, établies par la Direction générale de la météorologie.