La chaine 2M était ciblée par une attaque terroriste au Maroc 

Il y a quelques jours, le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) avait fait avorter des tentatives d’actes terroristes visant plusieurs villes du royaume. L’opération s’est soldée par l’arrestation de 11 individus, dont le cerveau de la cellule, ayant prêté allégeance à Daesh.
Selon des informations de Jeune Afrique, la cellule terroriste était « téléguidée depuis les camps de Daesh en Libye ».

Un impressionnant arsenal avait été saisi composé de 3 pistolets, 2 fusils de chasse, 4 extincteurs de feu, une quantité de munitions, plusieurs bouteilles de butane, des bombes lacrymogènes, des armes blanches, des matraques télescopiques et électriques, des bombes à gaz toxique et une somme d’argent en liquide.

Le BCIJ a également saisi des composants utilisés dans la fabrication de bombes artisanales et de vestes explosives: produits chimiques, clous en fer et câbles électriques. Selon le BCIJ, les membres de la cellule prévoyaient de mener des opérations terroristes extrêmement dangereuses visant des endroits stratégiques du royaume.

D’après un document auquel Jeune Afrique a eu accès, les cibles étaient les suivantes: le siège du Parlement à Rabat, la chaîne de télévision 2M à Ain Sbaâ, des centres commerciaux et des casernes de gendarmerie. Également au programme des Daeshiens figurait « l’enlèvement, suivi de la décapitation filmée de personnalités symboliques du régime ».

Soufiane Laraki


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page