Kidnapping, séquestration et torture à Casablanca

Sept migrant subsahariens ont torturé un individu à Casablanca pour les avoir escroqués. Selon Assabah, ce dernier, passeur de migrants, leur a promis de les faire émigrer en Europe en contrepartie d’une somme d’argent. Après avoir été payé, il a disparu des radars.

Les mis en cause, qui ont réussi à le retrouver, l’ont kidnappé, séquestré et torturé dans un bidonville à proximité de la gare routière Oulad Ziane. Ils ont utilisé des bougies et des armes blanches pour abîmer son corps. A tour de rôle, ils lui ont asséné de nombreux coups de poing et de pierre tout en filmant ces supplices avec leurs smartphones.

Le quotidien précise que la victime a été transférée à l’hôpital dans un état critique à cause de ses brûlures et ses blessures. La police a interpellé les coupables qui ont été déférés mercredi 20 février devant le procureur du roi près la Cour d’appel de Casablanca. Ils sont poursuivis pour coups et blessures, kidnapping, séquestration, torture et chantage.

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le président portugais a envoyé un message au roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a reçu un message de félicitations du président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, à l'occasion de la Fête du Trône.