Khiame: “Je n’oublierai jamais cette intervention” (VIDEO)

Le patron du BCIJ Abdelhak Khiame a raconté, au micro de Le Site info, quelques anecdotes qu’il a vécues pendant les démantèlements des cellules terroristes.

Il est revenu sur les attentats du 10 avril 2007 à Casablanca où des intégristes se sont fait exploser au niveau du Triangle d’Or et au quartier Al Farah. “Je n’oublierai jamais cette intervention. A l’époque, j’étais à la tête de la Brigade nationale de la police judiciaire et j’allais faire une descente dans le quartier où je suis né et j’ai grandi. Vers la fin de l’intervention, les habitants qui encerclaient l’endroit où a eu lieu l’explosion ne savaient pas que j’étais le patron de la Brigade, croyant que je n’étais sur place que pour regarder à l’instar de tout ce monde présent”, se rappelle Khiame.

Quatre ans après, le patron du BCIJ a eu affaire à une autre histoire intrigante pendant l’enquête de l’attentat du café Argana à Marrakech. Il a confié que le coupable avait rapidement avoué ses crimes pendant l’interrogatoire de la police vu qu’il assumait parfaitement ses actes et en était convaincu.

“Le jour où l’on devait reconstituer l’attentat, il devait mettre la perruque et vêtements qu’il portait ce jour-ci. Pendant qu’on le prenait en photo au sein du commissariat, j’étais étonné parce que le jeune homme donnait l’impression qu’il allait participer au tournage d’un film et non à la reconstitution d’un attentat. Il était très à l’aise et souriait à tout le monde comme si de rien n’était”, a-t-il confié, ajoutant que le mis en cause était tellement endoctriné qu’il n’éprouvait aucun remord après avoir tué plusieurs personnes.

Noura Mounib

https://www.youtube.com/watch?v=5Xejls1tWqM

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo: le temps qu’il fera ce vendredi au Maroc

Les prévisions météorologiques pour la journée du vendredi 03 avril 2020, établies par la Direction de la météorologie nationale (DMN).