Kénitra: des policiers violemment agressés par deux individus

La préfecture de police de Kénitra annonce avoir visionné une vidéo de 30 secondes, faisant état d’une intervention à laquelle ont pris part les éléments du corps urbain du district provincial de police de Sidi Slimane, pour arrêter deux individus conduisant deux triporteurs à proximité de l’hôpital local de la ville, soulignant qu’il s’agit bien d’une entrave à la circulation.

Afin d’éclairer l’opinion publique, la préfecture de police de Kénitra précise que cette affaire a été enregistrée le mardi 29 octobre courant à 11h, soulignant qu’il s’agit en réalité d’une entrave à la circulation par des conducteurs de triporteurs près de l’hôpital local, qui ont refusé d’obtempérer tout en exposant les éléments de la police à l’humiliation et à l’agression physique, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué jeudi.

Au sujet de la vidéo publiée, la préfecture de police de Kénitra indique en outre que cet enregistrement est dépourvu de son contexte général et ne fait pas état de l’intervention dans son intégralité, puisque la caméra-piéton portée par les éléments de la police montre que l’intervention a duré 14 minutes, après que deux individus à bord de triporteurs sans plaques d’immatriculation, ont exposé deux officiers de police et un gardien à la violence physique, engendrant une incapacité physique de 21 jours, et ce avant que la police de secours n’intervienne et arrête les deux mis en cause qui ont opposé une résistance farouche.

En veillant à clarifier ces données, la préfecture de police de Kénitra souligne qu’une enquête judiciaire a été ouverte à ce sujet sous la supervision du parquet compétent, et ce pour élucider les circonstances réelles de cette affaire, alors que les suspects ont été placés en garde à vue, conclut le communiqué.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Naoura, une oasis conviviale dans la médina

La magie des fines hauteurs de l'Atlas a inspiré le lieu où l’on retrouve la palette des couleurs délicates de la ville royale, à cinq minutes de la légendaire place Jemâa el Fna.