Kénitra: démantèlement d’une maison close, un policier blessé

Les éléments de la police relevant de la préfecture de la sûreté nationale de Kénitra ont interpellé, dimanche soir, cinq individus âgés entre 22 et 28 ans, dont deux frères et deux filles, pour leur implication présumée dans la violation de l’état d’urgence sanitaire, aménagement d’une maison close, échange de violence et résistance aux agents de la force publique.

Les services de sécurité avaient reçu un avis concernant un différend opposant les cinq arrêtés, soupçonnés d’implication dans l’aménagement d’une maison close, à un groupe de résidents du quartier « Afka » à Kénitra, qui s’est transformé en un échange de violence et de jets de pierres sur la voie publique, indique dans un communiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), avant que l’intervention immédiate des patrouilles de police ne permette l’interpellation des suspects impliqués dans ce différend.

Lors de cette intervention sécuritaire, un Brigadier chef de la police a été accidentellement victime de contusions, et a été transféré à l’hôpital afin de recevoir les soins nécessaires.

Les prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête préliminaire diligentée par le service préfectoral de la police judiciaire sous la supervision du parquet compétent, alors que les opérations sur le terrain se poursuivent pour interpeller les personnes éventuellement impliquées dans ces actes criminels, conclut le communiqué.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

La CGEM crée la Commission Afrique

Le Conseil d’administration de la CGEM) a procédé à la création de la Commission Afrique, confiant sa présidence à Abdou Souleye Diop, qui sera secondé par Ali Zerouali.