Marrakech: l’affaire du café “La Crème” n’est pas terminée

MarrakechMarrakech Café La Creme

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Marrakech a fixé la date du jeudi 14 novembre courant , comme première audience du procès en appel des deux Néerlandais et de 17 autres accusés impliqués dans la fusillade du café ” La Crème”.

Pour rappel, le Tribunal de première instance de Marrakech avait condamné à la peine capitale les deux Néerlandais, Edwin Gabriel Robles Martinez et Shardiyone Girigorio Semerel. Le premier d’origine dominicaine et son complice d’origine surinamienne.

La fusillade s’était produite le 2 novembre 2017 et les deux tueurs à gages avaient ouvert le feu faisant un mort, un jeune médecin, et deux blessés. Alors que c’était le propriétaire du café ” La crème” , au quartier Hivernage, qui devait être exécuté, dans le cadre d’un règlement de comptes, entre truands et narcotrafiquants.

Le propriétaire du café, lui, avait écopé de 15 ans de prison ferme et son frère a été condamné à 10 ans. D’autres personnes avaient également été condamnées à des peines diverses. Tous les accusés impliqués dans cette fusillade ont été vite identifiés et interpellés, quelques jours seulement après le drame.

M.R.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Marrakech: deux Singapouriennes victimes de vol

La police de Marrakech a arrêté en début de semaine deux individus pour avoir volé deux touristes dans l’ancienne médina de la ville ocre.