Journalistes interdits de tourner un reportage à Tiflet: la DGSN brise le silence

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a démenti, d’une façon catégorique, les allégations de l’organisation Reporters Sans Frontières (RSF) prétendant qu’un officier et des éléments de la police à Tiflet avaient interdit à une équipe de journalistes de la chaîne « Al Amazighiya » de réaliser un reportage, à l’occasion du mois de Ramadan, et de les avoir agressés physiquement et verbalement.

La DGSN qui dément ces allégations attribuant aux agents de police des faits infondés, souligne dans un communiqué, que ses fonctionnaires au commissariat régional de police de Tiflet n’ont effectué aucune intervention à l’encontre d’un quelconque journaliste lors de l’exercice de ses fonctions, et ne se sont nullement opposés à la réalisation de reportage par l’équipe d’Al Amazighiya.

Dans l’objectif d’éclairer l’opinion publique nationale et internationale, la DGSN affirme qu’elle a répondu favorablement à toutes les demandes de tournage formulées par les médias nationaux et internationaux au sujet de l’accompagnement de l’action sécuritaire lors de la gestion de la pandémie du Covid-19, précisant que plusieurs reportages traitant de l’aspect sécuritaire dans la gestion de cette pandémie sont tournés actuellement en collaboration entre la DGSN et Al Amazighiya.

Réfutant à nouveau les fausses allégations attribuées à ses fonctionnaires, la DGSN souligne qu’elle dispose de services centraux et régionaux chargés de communiquer avec les médias et de faciliter le travail des journalistes, invitant tous ceux à l’origine de la publication de cette fausse information, ainsi que ceux l’ayant diffusé d’une manière non vérifiée, de s’assurer auprès de ses services de la véracité de l’information et de son rapport avec le service public de police.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page