Jeune fille retrouvée morte à Dakhla: les résultats de l’autopsie

Les résultats de l’autopsie effectuée sur le corps d’une jeune fille retrouvée morte à Dakhla ont révélé l’absence de toutes traces de violences physiques ou sexuelles, indique un communiqué du Procureur général du Roi près la Cour d’appel à Laâyoune, notant que « la noyade est la cause du décès ».

« Suite aux informations relayées par les réseaux sociaux selon lesquelles une jeune fille aurait été victime d’un viol collectif et tuée par une bande dans la ville de Dakhla », le Parquet général s’est saisi de l’affaire une fois informé le 15 octobre par la brigade de la Police judiciaire de la découverte de la dépouille de la victime au niveau de la zone de Lahrait. Une enquête a été lancée pour déterminer les causes du décès.

Selon le communiqué, le corps de la jeune victime a été identifié par sa mère qui avait déposé, le 15 octobre, une demande de recherche de sa fille. La maman qui a déclaré aux autorités que sa fille souffrait de troubles psychologiques.

Les résultats de l’autopsie ont donc révélé l’absence de toutes traces de violences physiques ou sexuelles » et que « la noyade est la cause du décès ».

Une copie du rapport de l’autopsie médicale a été remise à la famille.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Laâyoune: les marins soumis aux tests de dépistage

En réaction à l'annonce faite samedi matin par la wilaya de la région Laâyoune-Sakia El Hamra sur la fermeture du port de Laâyoune, le président de la commune d’El Marsa, Badr El Moussaoui a assuré que les bateaux de pêche au poulpe, dont les marins avaient déjà effectué des tests de dépistage au Covid-19, ont repris leur activité d’une manière régulière.