Jets de pierres: nouveau drame sur les autoroutes marocaines

Nouvelle agression par jets de pierres sur les autoroutes au Maroc. Samedi dernier, une passagère sexagénaire est décédée suite à cet acte survenu au niveau de l’autoroute Rabat-Oujda, entre Tiflet et Sidi Allal Bahraoui.

Un drame qui n’a pas tardé à faire réagir la société Autoroutes du Maroc (ADM). Dans un communiqué, celle-ci a indiqué que « la gendarmerie royale s’est saisie de l’affaire dès que l’incident a eu lieu afin d’élucider les circonstances de ce drame et arrêter les coupables », déplorant « un acte criminel » dont les répercussions ont été « désastreuses ».

A l’heure où nous écrivons ces lignes, aucun suspect n’a été arrêté.

Rappelons que ces actes sont devenus de plus en plus fréquents sur le réseau autoroutier national. Il y a quelques semaines, la voiture de Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement populaire, avait été ciblée par des jets de pierres sur l’autoroute Tanger-Rabat. Il s’en était sorti avec une blessure à l’oeil et son chauffeur au visage.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Maroc attend toujours la réponse d’Amnesty international (responsable)

Les autorités marocaines sont "toujours en attente" de la réponse d'Amnesty international à la lettre du chef du gouvernement.