Une marche contre la politique du gouvernement prévue à Rabat

Les protestations populaires continuent de plus belle. Après Al Hoceima, Zagora, c’est au tour de Jerada de vivre des marches revendiquant l’amélioration de la situation socio-économique de la région…

La capitale du Royaume n’est pas en reste, non plus, et déjà le dimanche 18 février prochain sera décrété jour de marche populaire en protestation, selon les organisateurs syndicaux, contre « la politique d’appauvrissement, des disparités sociales et de la hausse des prix des produits alimentaires et des factures d’eau et d’électricité ».

L’Union marocaine du travail (UMT) affirme que les protestations populaires pointent aussi des projets de lois qui comptent supprimer la gratuité de l’enseignement, généraliser le recrutement contractuel dans  la fonction publique et geler les salaires. Ceci, après qu’il avait été décidé la réduction des pensions des retraités et en l’absence de couverture médicale pour 70% de la population, ajoute le syndicat.

Et de conclure que la marche de Rabat du dimanche 18 février  vient renforcer « la résistance sociale et la solidarité avec les luttes  de protestation populaire », en allusion aux mouvements revendicatifs que connaissent plusieurs villes et régions du pays.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Rabat: un brigadier-chef meurt dans un accident à Hay Riad

Le drame a eu lieu jeudi après-midi dans le quartier Hay Riad, à Rabat.