Jacques Chirac était très fier de son amitié avec Hassan II

©DR

La triste nouvelle est tombée jeudi comme un couperet. D’abord la France, ensuite ses proches, sa grande famille politique et ses amis l’apprennent avec une grande tristesse. L’ancien président français, Jacques Chirac, grand ami du Maroc, est décédé à Paris à l’âge de 86 ans.

“Le président Jacques Chirac s’est éteint ce matin au milieu des siens. Paisiblement”, a déclaré Frédéric Salat-Baroux, époux de Claude Chirac, la fille cadette de l’ancien président.

Hospitalisé en 2016 pour une pneumonie, ses apparitions publiques se faisaient de plus en plus rares. Depuis, il passait la plus grande partie de son temps chez lui. Chef de l’Etat, Premier ministre, ministre, maire de Paris, Jacques Chirac, a occupé les plus hautes fonctions de la République française au cours d’une carrière politique exceptionnelle de plus de quarante ans. Il a notamment été Premier ministre de 1974 à 1976 puis de 1986 à 1988 et il a également été maire de Paris de 1989 à 1995. Jacques Chirac a également occupé les plus hautes fonctions de la République au cours d’une carrière politique d’une durée de plus de quarante ans. Les Français se rappelleront de lui comme l’un des Présidents les plus emblématiques de la Ve République, poste qu’il a occupé de 1995 à 2007.

La mort de Chirac a suscité un grand élan d’hommages en France où la mémoire de l’ancien chef de l’Etat a été saluée par tout le spectre politique, ainsi que par d’anciens Présidents français. Dès l’annonce de sa disparition, une minute de silence a été observée à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Le Président Emmanuel Macron a dû modifier son agenda pour la journée. Il devra prononcer une allocution à la mémoire de Chirac. D’autres hommages à travers le monde sont venus saluer le charisme et la carrière politique hors pair de cet ancien président apprécié par les Français mais aussi par les Marocains. Car l’histoire retiendra tout particulièrement la grande amitié que vouait M. Chirac pour le Maroc, une amitié partagée par le Royaume.

Grand ami de feu Hassan II, l’ancien président français était également proche du roi Mohammed VI, à qui il a exprimé son amitié et son estime dans le deuxième tome de ses mémoires paru en décembre 2011: “SM le Roi Mohammed VI du Maroc pouvait compter en toutes circonstances sur mon amitié, comme c’était déjà le cas avec feu son père SM Hassan II”, avait écrit Jacques Chirac dans ses mémoires.

L’ancien président français était très fier de son amitié avec feu Hassan II. “Je dois à Hassan II, une sorte d’initiation aux complexités et aux valeurs du monde arabe et musulman. Je lui dois des analyses visionnaires sur les drames mais aussi sur les chances de la paix au Proche-Orient. Je lui dois une plus claire conscience des enjeux internationaux, du rôle de l’Europe en Méditerranée mais aussi de ce que le monde attend de la France”, dira-t-il en évoquant la mémoire du défunt souverain. Des propos qui illustrent l’importance et le caractère exceptionnel des relations entre deux grands hommes.

D’ailleurs, la première visite d’Etat à l’étranger de Jacques Chirac, lors de son arrivée à l’Elysée en 1995, a été réservée au Royaume, c’est dire la place qu’occupait le Maroc dans le cœur de cet homme politique hors pair et la grande amitié et l’estime qu’il portaient à son Souverain.

Le 14 juillet 1999, feu Hassan II assiste, quelques jours avant son décès, aux côtés du Président Chirac au défilé militaire à l’occasion de la fête nationale française, une autre preuve de l’amitié entre les deux dirigeants.

A la mort de feu Hassan II, le président Jacques Chirac, qui avait écourté son séjour en Afrique pour assister aux obsèques, affirme que les Français avaient perdu « un homme qui aimait notre pays ».

Cette même amitié va se perpétuer avec le roi Mohammed VI. La première visite d’Etat du président français, depuis l’accession au trône du Souverain, était réservée au Maroc. Une autre illustration de l’amitié et du respect porté par Jacques Chirac au Royaume et à ses Rois.

Jacques Chirac sera également, en 2003 lors de sa visite d’Etat au Royaume, le premier président français à s’exprimer devant le Parlement marocain. Un insigne honneur à travers lequel le Royaume entendait rendre hommage à un Président hors pair et à l’amitié maroco-française. Devant l’hémicycle marocain, le chef d’Etat français fait l’éloge de « la transition politique et sociale sans précédent» engagée par le roi Mohammed VI.

Dans un message de condoléances adressé au président français Emmanuel Macron, le roi Mohammed VI a salué “la mémoire de ce grand homme d’Etat qui dédia sa vie à la politique avec détermination, noblesse et une préoccupation constante du bien-être de ses concitoyens”. Le Souverain a souligné que “la disparition du Président Chirac ne touche pas seulement la France qu’il servit avec ferveur, mais aussi toute la communauté internationale qui reconnaissait en lui un homme de dialogue et de convictions, profondément attaché au respect du droit international et de la justice à l’échelle mondiale”.

“Le Royaume du Maroc gardera précieusement le souvenir d’un grand ami qui a activement contribué à la consolidation des relations d’amitié entre nos deux pays en les érigeant en un partenariat d’exception. Ce partenariat, unique en son genre, constitue désormais la référence de notre coopération”, ajoute le message royal.

Au-delà des relations politiques et des liens d’amitié extrêmement forts de Jacques Chirac avec feu Hassan II, puis avec le roi Mohammed VI, l’ancien Président français vouait un amour rare pour le Maroc, pays qu’il affectionnait pour passer ses vacances aux côtés de son épouse Bernadette Chirac.

En effet, les époux Chirac passaient ces dernières années, à l’écart des projecteurs, le plus clair de leur temps au Maroc, notamment à Agadir et sa région où ils appréciaient tout particulièrement la vie simple et paisible que leur procurait cette contrée chaleureuse.

En 2016, après le décès de leur fille en avril de la même année, c’est vers le Maroc que se dirigent Jacques et Bernadette Chirac pour surmonter cette épreuve douloureuse. C’est dire toute l’amitié et l’affection que portait l’ancien président français et sa famille pour le Royaume. Une amitié et une affection partagée. Qu’il repose en paix.

Jalila Ajaja

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo: le temps qu’il fera ce samedi au Maroc

Les prévisions météorologiques pour la journée du samedi 29 février 2020, établies par la Direction de la météorologie nationale.