Jack Lang: « Mohammed VI est un homme de culture »

La visite effectuée, samedi, par le Roi Mohammed VI et le président français François Hollande à l’exposition « Trésors de l’islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar », qui se tient à l’Institut du Monde arabe (IMA) à Paris, est « un nouvel acte d’amitié qui marque la relation d’exception entre le Maroc et la France », a affirmé le président de l’IMA, Jack Lang.

« Nous sommes très heureux et très fiers de cette visite qui intervient quelques jours seulement après la rencontre autour d’un déjeuner entre les deux chefs d’État à l’Élysée », a souligné M. Lang dans une déclaration à la MAP, se disant « émerveillé par la connaissance intime par le Souverain de tous les arts ».

« C’est un chef d’État éclairé, extraordinairement cultivé et profondément érudit qui encourage les artistes, les créateurs et les manifestations musicales », a dit M. Lang, rappelant « les actions remarquables » du Souverain en faveur de la préservation du patrimoine culturel dans différentes villes du Royaume.

« Le Roi est un homme de culture », a souligné le président de l’IMA, mettant l’accent sur les principaux projets culturels initiés par le Souverain dont les grands théâtres de Rabat et de Casablanca.

Il a relevé que l’exposition est dédiée à « un sujet qui constitue l’un des points forts de l’engagement international du Maroc, en l’occurrence l’Afrique », notant que SM le Roi œuvre « avec force et détermination » depuis plusieurs années à nouer avec les pays africains des relations étroites.

« Le Roi accorde à l’Afrique une place légitime et importante », a-t-il poursuivi, rappelant les différents déplacements effectués par le Souverain dans le continent et le rôle du Maroc en tant que « carrefour et un pont entre l’Europe et l’Afrique et entre le nord et le sud ».

L’exposition « Trésors de l’islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar » propose un parcours en trois étapes : la diffusion de l’islam, les pratiques de la religion, « les arts de l’islam ».

Cette exposition inédite est consacrée aux liens étroits, passés comme présents, tissés entre le monde arabo-musulman et l’Afrique subsaharienne.

Du Maroc au Sénégal, en passant par l’Éthiopie, le Kenya, le Mali et bien d’autres pays du continent, elle retrace plusieurs  siècles d’histoire à travers l’art et l’architecture.

La visite de l’exposition s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités du monde de l’art, de la culture et de la politique.

(avec MAP)



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page