Ivanka Trump a encore parlé du Maroc

Ivanka Trump, conseillère du président des États-Unis, a salué, dimanche à Dubaï aux Émirats arabes unis, les efforts du Maroc dans le domaine de l’autonomisation des femmes.

S’exprimant lors de la session d’ouverture du « Global Women’s Forum 2020 », Ivanka Trump a déclaré que le Maroc a réussi ces dernières années à « introduire d’importantes réformes législatives qui servent les intérêts des femmes et augmentent leur niveau d’autonomisation ».

Elle a également salué les efforts déployés par cinq autres pays arabes en faveur de l’autonomisation des femmes, à savoir les Émirats Arabes Unis, l’Arabie saoudite, le Bahreïn, la Jordanie et la Tunisie.

Trump a exprimé, par ailleurs, sa joie d’être à Dubaï pour participer aux travaux du forum et aux travaux du deuxième sommet régional de la Women Entrepreneurs Finance Initiative (sommet régional de l’Initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures de la Banque Mondiale) qui a été établi il y a deux ans à Dubaï avec le soutien de 14 pays, exprimant sa gratitude pour les efforts déployés dans le cadre de cette initiative qui a réussi à mobiliser environ 2,6 milliards de dollars US au niveau régional, grâce au financement du gouvernement et du secteur privé.

Elle a également évoqué l’Initiative pour le Développement et la Prospérité des Femmes dans le Monde (W-GDP) lancée par la Maison Blanche l’année dernière pour renforcer les efforts d’autonomisation économique des femmes à travers le monde, ajoutant que cette initiative s’articule autour de trois axes principaux, à savoir fournir une formation professionnelle aux femmes, donner aux femmes les moyens de réussir en tant qu’entrepreneurs et briser les obstacles qui entravent la participation des femmes à l’économie.

« L’initiative qui ambitionne toucher 50 millions de femmes dans le monde d’ici 2025, a atteint en seulement un an et depuis son lancement l’année dernière, environ 12 millions de femmes dans le monde », s’est-elle félicitée. Le « Global Women’s Forum 2020 » devra discuter, deux jours durant, de l’établissement de partenariats internationaux capables de renforcer la contribution positive des femmes dans le processus de développement mondial et des moyens d’accroître la participation sociale et économique des femmes, en particulier dans le secteur de l’entrepreneuriat.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Climat des affaires au Maroc: les opérateurs optimistes

L'indice agrégé relatif au climat des affaires au Maroc (iCAM) a atteint 82,5 au 3ème trimestre 2020, soit une nette amélioration par rapport au second trimestre (T2) où l’indice agrégé était de 40,8.