Italie: des MRE escroqués par un imam à Turin

Selon des sources fiables,l'imam d'une mosquée de Turin est impliqué dans une affaire d'arnaque de membres de la communauté marocaine résidant dans la ville italienne.

L'imam,originaire de Casablanca,exerçait comme marchand ambulant avant d'opter pour le secteur du bâtiment et des travaux publics. Après des différends avec ses patrons,à cause de ses magouilles d'arnaqueur,il a fondé sa propre société de BTP qui lui a servi à escroquer ses clients.

Cette société,créée en 2004,ne lui ayant pas suffi à perpétrer ses desseins criminels,l'imam a fondé une association qu'il a appelée "Al hibat"(les dotations), en tant que"bon samaritain"qu'il voulait faire gober à ses potentielles victimes.

Le mis en cause a ainsi réussi à faire croire à des Marocains de la capitale du Piémont que les dons versés à cette "association de bienfaisance"serviront à porter aide et assistance"aux victimes d'inondations,ainsi qu'aux personnes démunies"de certaines régions du Royaume!

De surcroît,l'imam est parvenu à convaincre ses proies que cette action philanthropique est menée en collaboration étroite avec les autorités marocaines,par l'intermédiaire "d'une personnalité influente".

Heureusement que le pot aux roses a vite été découvert par les Marocains de Turin.Et plusieurs plaintes ont été déposées,auprès de différentes instances marocaines compétentes, à l'encontre de cet escroc que l'on croyait un homme de religion d'une probité certaine.

Et ce n'es pas tout! L'homme osait se présenter à ses ouailles comme la piété personnifiée,en tant qu'imam,mais aussi comme organisateur de pèlerinages à la Mecque.Et les victimes de cette dernière arnaque du "Hajj" aux lieux Saints de l'islam ne se comptent pas et sont des musulmans ressortissants de différents pays. L'escroc a également pu puiser dans la caisse de mosquées d'autres villes piémontaises, voisines de Turin,où il officiait aussi en tant qu'imam.

De même que nos sources révèlent que le mis en cause parvenait à faire venir en Italie des "chioukhs" de pays du Golfe qu'il délestait aussi de sommes d'argent sonnantes et trébuchantes,au nom de la religion et de la solidarité entre croyants.

Et cette histoire rocambolesque d'un Tartuffe filou ne s'arrête pas là car,s'intronisant "émir",il a créé,avec la complicité d'autres personnes,une "jamaâ" salafiste radicalisée, portant pour nom"Les Lionceaux de l'islam", d'abord,puis renommée "Les Chevaliers de l'islam",par la suite!

Selon les mêmes sources,ladite"jamaâ" de l'imam de Turin était en étroite relation avec six personnes au nord de l'Italie,ayant été poursuivies pour actes terroristes et ayant été expulsées manu mitari du sol italien.

Pour toutes ces raisons,la communauté marocaine demande l'intervention des autorités compétentes du Royaume afin que soit mis fin aux agissements criminels de ce sinistre individu qui continue à sévir impunément.Dans le cas contraire,les actes criminels de ce faux dévot salafiste desserviront aussi bien la cause de la communauté marocaine que celle de tous les musulmans installés en Italie.

La sonnette d'alarme a aussi été tirée concernant ce genre de prétendus imams, exploitant les mosquées et les fidèles pour assouvir leurs intérêts personnels et se remplir les poches en se servant de la religion.

Larbi Alaoui (avec Kawtar Zaki)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Une Marocaine et ses deux enfants perdent tragiquement la vie en Italie

Une femme marocaine et ses deux enfants ont trouvé la mort, mercredi, suite à l'effondrement du balcon d'un immeuble dans une ville dans le nord de l'Italie.