Istanbul: le roi lance un message fort aux pays islamiques

Le roi Mohammed VI a appelé jeudi les pays islamiques à mettre en œuvre des programmes de réforme appropriés pour transcender une conjoncture « délicate » marquée par la montée, ces dernières années, dans les sociétés occidentales, de courants hostiles à l’Islam.

« La connaissance des causes derrière cette situation, leur évaluation, avec impartialité et en profondeur, ainsi que la détermination objective des responsabilités historiques, aux niveaux local, régional et international voilà qui est de nature à frayer la voie pour dépasser cette conjoncture délicate », a souligné le roi dans un discours adressé à la 13ème Conférence islamique au sommet, qui se tient à Istanbul (14-15 avril).

Dans ce discours, dont lecture a été donnée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, le Souverain a mis l’accent sur les « voix hostiles à l’Islam », qui se sont élevées en Occident, précisant que ces voix attisent les sentiments de haine et mobilisent l’opinion publique occidentale contre l’Islam, à la faveur d’une  »islamophobie grandissante et fort inquiétante ».

Le roi Mohammed VI a appelé les pays islamiques à « établir et mettre en œuvre les stratégies et les programmes de réforme appropriés, dans le plein respect des spécificités nationales et sur les bases de solidarité et de coopération au sein de l’espace régional et au niveau international « .

Le 13ème Sommet islamique « se tient dans une conjoncture marquée par l’éruption de crises concomitantes dans certains Etats de l’OCI, notamment la Syrie, le Yémen, l’Irak et la Libye », a indiqué le Souverain.

« Outre l’exacerbation de ces crises au niveau national, et l’aggravation de leurs retombées au plan régional, l’on assiste à une montée des démons du sectarisme et de la division et à une recrudescence de l’extrémisme et du terrorisme « , a dit le roi.

Le souverain a souligné également que « ce qui confère une importance à ces interrogations, ce sont les tentatives de certaines parties, ici et là, visant à exploiter cette situation précaire pour attiser les velléités séparatistes, ou redessiner la carte du monde islamique », relevant que ces tentatives reposent sur des bases faisant l’impasse sur l’Histoire et les identités, reniant les particularismes  et les attributs spécifiques, et  » traduisent des visées d’immixtion dans le destin des nations et de mise en danger de la  sécurité et de la stabilité mondiales ».

Il a appelé à cette occasion les pays membres de l’OCI, en tant que force et regroupement quasi-mondial comptant plus d’un milliard de musulmans, à accroître cette force et à réussir à exploiter les opportunités de complémentarité offertes et à tirer profit de « notre histoire et des expériences des autres ensembles qui ont atteint des niveaux avancés d’intégration et de construction commune ».

(avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page