Interdiction des prières des Tarawih: manifestations dans plusieurs villes du Maroc

Les habitants de plusieurs villes marocaines sont descendus dans la rue jeudi soir, pour protester contre l’interdiction des prières des Tarawih durant Ramadan.

À Tanger, Fnideq, M’diq et Ouazzane, les manifestants ont exigé l’ouverture des mosquées et exprimé leur rejet de la décision d’interdire les prières des Tarawih, rapportent des sources locales contactées par Le Site info.

Et d’ajouter que les services de police de ces villes ont arrêté plusieurs personnes qui ont participé à ces manifestations, en raison du non-respect des mesures sanitaires.

Rappelons que le gouvernement a décidé l’interdiction des déplacements nocturnes à l’échelle nationale de 20H00 à 06H00, à compter du 1er Ramadan 1442 de l’Hégire, sauf pour les cas exceptionnels, avec le maintien des différentes mesures préventives annoncées précédemment.

Un communiqué du gouvernement avait indiqué mercredi que cette décision intervient sur la base des recommandations de la Commission scientifique et technique au sujet de la nécessité de poursuivre la mise en œuvre des mesures nécessaires visant à lutter contre la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), essentiellement avec l’apparition de nouveaux variants dans le pays.

Cela signifie également que pour les fidèles les « tarawih » ramadanesques, au sein des mosquées, sont impossibles.

K.C.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page