Inondations: le maire de Casablanca renvoie la balle à la Lydec (VIDEO)

Le maire de Casablanca, le PJDiste Abdelaziz El Omari, a renvoyé la balle de la responsabilité des dégâts occasionnés par les pluies, qui se sont abattues sur Casablanca ces deux derniers jours, à la Lydec. Et il a invité les citoyens lésés à se tourner vers cette entreprise pour tout dédommagement.

El Omari, pour qui la responsabilité du Conseil de la ville se limite à exercer un contrôle sur le travail de l’entreprise, a de même annoncé, dans un entretien avec la chaîne 2M, que ledit Conseil a convoqué, mercredi, une réunion « d’urgence » pour… vendredi, de la commission permanente relevant du conseil qu’il préside. A la journaliste qui lui faisait remarquer que le délai n’avait rien d’urgent, le responsable de la ville a laconiquement répondu: « Nous avons nos procédures que nous devons respecter pour convoquer des réunions ».

Le maire, en fonction depuis 2015, a de même tenu à souligner qu’en vertu du contrat pour la délégation des services de distribution de l’eau, de l’électricité et de l’assainissement, signé entre la capitale économique et Lydec en 1997, l’entreprise est tenue de mener les travaux de maintenance tout le long de l’année.

Et El Omari de souligner: « Heureusement, qu’en 2010, le Super Collecteur Ouest a été réalisé, outre des installations dans les points névralgiques –pour un budget de plus de 500 millions de dirhams- qui vont voir le jour en 2021 ».

Pour sa part, Lydec a indiqué assurer ses missions dans le cadre d’un contrat de gestion déléguée qui définit les engagements du délégataire en termes d’exploitation des réseaux et d’investissements.

C’est ainsi que tout au long de l’année, Lydec veille au bon fonctionnement de plus de 6.800 kms de réseaux d’assainissement liquide, de plus de 150 stations de pompage et de 130 bassins de rétention des eaux pluviales.

En 2020, près de 30.000 tonnes de sédiments correspondant à divers déchets contenus dans le réseau et les ouvrages ont été extraits, assure le délégataire. Les actions menées portaient principalement sur: L’inspection et le nettoyage de tous les ouvrages spécifiques du territoire de la gestion déléguée (stations de relèvement, dessableurs, déversoirs d’orage, bassins de régulation des eaux pluviales, exutoires en mer, grilles et avaloirs…) ; l’inspection télévisée ou pédestre de collecteurs pour détecter les anomalies et planifier les opérations de renouvellement ; Le curage hydraulique de collecteurs tertiaires ; Le curage manuel et mécanique de collecteurs principaux et des ouvrages de réception (grilles et avaloirs) des eaux pluviales ; La réhabilitation et le renouvellement du réseau d’assainissement. Le planning et le rapport détaillé de ces différentes actions sont régulièrement envoyés aux autorités concernées du Grand Casablanca (Autorité Délégante, Wilaya, Préfectures, Arrondissements, Communes).

S.H.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page