Inceste et zoophilie: une nouvelle affaire secoue Fès

Après l’assassinat dont a été victime un jeune homme de 28 ans, Fayçal, perpétré par une femme dans la boutique d’un tailleur de Hay Lamssala, et dont le vrai mobile n’est pas encore vraiment élucidé, voilà que d’autres crimes abjects secouent la ville de Fès.

Cette fois-ci, le mis en cause est accusé du viol de sa propre soeur, atteinte de troubles psychiques. Et selon les informations détenues par Le Site info, l’individu est un habitant de Derb Bendabbab qui imposait ces relations incestueuses à sa soeur, pendant toute une année, et la menaçait de mort si elle osait jamais le dénoncer.

Cependant, selon Asmae El Kobba, présidente de l’Association marocaine de lutte contre la violence et le vagabondage, le frère du coupable a pu déposer plainte contre le violeur, âgé d’environ 40 ans. Celui-ci menaçait d’égorger sa victime si elle s’avisait de le dénoncer à leur mère.

Les faits remontent, a déclaré El Kobba à Le Site info, quand la mère a été atteinte d’Alzheimer, le fils aîné a dû l’héberger chez lui, ainsi que sa soeur et son frère. Ce dernier a alors commencé à avoir des relations zoophiles avec la chienne que possède son frère aîné. La présidente de l’association, voisine de la famille, avait alors alerté le propriétaire de l’animal car les hurlements nocturnes de ce dernier dérangeaient les riverains. C’est ainsi que la perversité zoophile du mis en cause a été découverte, en flagrant délit.

Et c’est au moment où le frère aîné racontait à sa mère ce qu’il avait constaté de visu que la soeur est intervenue pour avouer qu’elle aussi est victime d’abus sexuels incestueux.

Le mis en cause, ajoute El Kobba, a été alors interpellé après la plainte déposée et a fini par avouer ces relations zoophiles et incestueuses.

B.B.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page