Incendie à Tanger: le patron du café à chicha poursuivi en détention

Le procureur du roi près la Cour d’appel de Tanger a décidé de poursuivre en détention le propriétaire du café à chica ravagé par un incendie dans la soirée du Nouvel an, sur la corniche de la ville. Le drame a causé le décès de deux filles.

Selon une source de Le Site info, la première audience du procès est prévue le 10 janvier, précisant que le propriétaire du café sera poursuivi pour homicide involontaire par inattention, manquement à une obligation de prudence et incendie involontaire de biens immobiliers causant la mort de deux personnes.

Rappelons que dans la nuit de mardi à mercredi, vers 00h45m, un terrible incendie a éclaté dans un café à chicha, dénommé «Ô75 Paris» sis au complexe la tulipe, sur la corniche de Tanger.

D’après une source de Le Site info, les lieux ont été totalement ravagés par le feu. Deux jeunes filles sont décédées et cinq personnes ont été brûlées à degrés divers.

Alertés, les éléments de la protection civile et les autorités, dont le préfet et le wali de la région, se sont rendus sur les lieux du drame. Les dépouilles ont été transférées à la morgue et les victimes ont été évacuées à l’hôpital Mohammed V pour recevoir les soins nécessaires.

Selon les premiers éléments, l’incendie serait dû à un court-circuit survenu dans ce café, indique-t-on. Une enquête a été ouverte sous la supervision du parquet pour déterminer les circonstances de cet incident, conclut la même source.

N.M.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page