Inadmissible: l’oued Merzeg transformé en égout à ciel ouvert (VIDEO)

Les habitants de Dar Bouazza, dans la région de Casablanca, crient au scandale. Et pour cause, l’oued Merzeg ressemble plus à un égout, qu’à un lieu où les habitants devraient passer du bon temps.
« En amont de l’oued Merzeg, usines, projets immobiliers et habitations déversent déchets et eaux usées dans l’oued, transformé en égout à ciel ouvert, » dénonce une pétition diffusée ce lundi sur les réseaux sociaux.
« Tout se déverse dans la mer, les familles et les enfants s’y baignent, les pêcheurs pèchent et mangent du poisson impropre, personne n’est épargné, les riverains sont envahis par les moustiques et les odeurs pestilentielles de l’oued… « , ajoutent les auteurs de la pétition qui demandent « à ce que les pollueurs soient sanctionnés et arrêtent de polluer notre littoral », « à ce que les autorités communiquent régulièrement sur la qualité des eaux de baignade »et « à ce que les plages soient équipées de poubelles ».
La pétition sera notamment adressée à la Fondation Mohammed VI pour l’Environnement, au Secrétariat d’État Chargé de l’Eau, au Secrétariat d’État chargé du Développement Durable, au Wali du Grand Casablanca et au Gouverneur de la Province de Nouaceur.

« L’oued dégage des odeurs nauséabondes, les enfants se baignent dedans, il n’y a pas de panneau pour interdire la baignade alors que beaucoup de surfeurs utilise ce spot… », nous indique un habitant. Affaire à suivre.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Clusters à Tanger : les autorités durcissent les mesures et ferment des entrées

Dans un communiqué, le ministère a indiqué qu’il a été décidé aussi de renforcer le contrôle pour que les personnes se trouvant dans ces zones ne quittent leurs domiciles qu'en cas de nécessité extrême tout en observant les précautions nécessaires.