Immeuble de Sbata : Inculpation de cinq prévenus pour homicide involontaire

L’enquête sur l’effondrement de l’immeuble de Sbata commence à délivrer ses secrets. L’irresponsabilité des uns et des autres a débouché sur un drame qui aurait pu être évité.

Le juge d’instruction du tribunal pénal de Ain Sebaa a entamé les interrogatoires approfondis des prévenus dans l’affaire de l’effondrement de l’immeuble de Sbata.

Le propriétaire est vite passé aux aveux, en déclarant que l’employé municipal chargé des plans avait reçu de sa part des pots de vin d’un montant global de 17.000 dirhams, en échange de services, notamment pour lui faciliter l’obtention des autorisations nécessaires et intervenir auprès des responsables pour approuver les plans et le déroulement des travaux.

Il ajouta que l’architecte lui avait signé tous les documents de conformité sans même se déplacer. Ce dernier figure également parmi les inculpés pour non respect des procédures et délivrance de fausses attestations. Deux autres ingénieurs, dont l’un est de nationalité algérienne, sont poursuivis pour fausse attestation sur la conformité du béton armé et des ossatures en fer ayant servi au renforcement des piliers.

D’après le gérant du café qui se trouvait au rez-de-chaussée de l’immeuble, le propriétaire avait été averti de l’apparition de fissures sur le plafond et les murs. Mais les travaux qu’il a commencé à effectuer ont précipité l’effondrement.

Les cinq prévenus ont été inculpés pour homicides involontaires, corruption et délivrance de documents portant de fausses informations.

T.J


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page