Imane Touil, meilleure note au Bac, nous livre le secret de sa réussite (VIDEO)

Imane Touil a obtenu la meilleure note au Baccalauréat. Au lendemain des résultats, elle nous a accueillis à son domicile de Sidi Bennour. 
DNES à Sidi Bennour, Mohamed Assouar et Meryem Salah
Il faisait très chaud ce mercredi à Sidi Bennour, dans la région de Casa-Settat. Dans cette petite ville d’environ 40.000 habitants, située à 70 kilomètres d’El Jadida, tout le monde ne parle que d’Imane Touil.
Née le 5 septembre 1999, à Sidi Bennour, elle a obtenu 19,31/20 à l’épreuve du Baccalauréat. Il s’agit de la meilleure note de l’année, toutes régions confondues au Maroc. Du coup, les médias marocains se sont intéressés à elle pour traiter le sujet.
Imane Touil se dit fière de ce qu’elle a fait: “c’est grâce à mes parents et à cette ville qui m’a beaucoup donné”, nous déclare Imane Touil. Elle a suivi un parcours scolaire entre le public et le privé. Ces trois dernières années, elle était au lycée public de Sidi Bennour.
Lorsqu’on lui demande comment elle a fait pour devenir la meilleure élève du Maroc, elle répond:
“La croyance en Dieu est bien sûr très importante pour la réussite, mais les résultats ne tombent pas du ciel. Et lorsqu’on souffre pour obtenir de bons résultats, le travail finit toujours par payer”.
Autre élément important: “Les réseaux sociaux ne doivent pas déconcentrer le travail des lycéens, c’est un moyen de se divertir, mais il ne faut pas trop en abuser”.
Imane Touil a pour ambition de poursuivre des études supérieures en médecine ou en architecture. “Je ne l’ai pas beaucoup aidée, c’est une fille qui a toujours été très motivée et ambitieuse, affirme sa mère. “Elle a peut-être eu besoin de moi pour se réveiller le matin”, plaisante-t-elle.
M.A.

Articles similaires

  • Chantal hassani

    Super, félicitations… Et très bonne continuation….

Suggestions d’articles

Sidi Bennour: froidement tué par son propre frère

Une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort, dont a été victime un jeune homme, secoue Sidi Bennour.