Ilyass El Omari répond aux graves accusations d’Isaac Charia

Le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima condamne les accusations dont il est victime et exige l’ouverture d’une enquête. Explications.

Ilyass El Omari a décidé de poursuivre en justice Isaac Charia, avocat du comité de défense des détenus du Hirak. Ce dernier l’avait accusé d’inciter les manifestants à perpétrer des actes dangereux.
Dans un communiqué publié en fin de journée, l’avocat d’El Omari, Ahmed Arhmouch, déclare être « surpris des propos dangereux de certains avocats » qui défendaient les détenus du Hirak à la cour d’appel de Casablanca et qui ont « malheureusement fait des amalgames ».

« Mon client condamne vivement les propos mensongers de l’avocat en question et exige l’ouverture d’une enquête afin d’établir la vérité » dénonce-t-il.

LIRE AUSSI: Graves accusations à l’encontre d’Ilyas El Omari lors du procès de Zefzafi
Pour rappel, Isaac Charia a exigé lors de l’audience du 21 novembre à la cour d’appel de Casablanca la convocation d’Ilyas El Omari. Le président de la région Tanger-Tétouan-El Hoceima et secrétaire général du PAM aurait, selon l’avocat, soutenu les manifestations du Rif.
Célèbre pour ses sorties médiatiques controversées, Charia a également assuré devant le juge que « Nasser Zefzafi a refusé de comploter avec certains politiciens contre la monarchie… et il y a eu des négociations directes et indirectes entre Zefzafi et El Omari. La convocation de ce dernier est donc inévitable », a ajouté l’avocat. Ce dernier accuse même Ilyass El Omari d’être derrière les manifestations qu’a connues la région d’Al Hoceima. « Il doit impérativement se présenter afin d’établir la vérité », a lancé Isaac Charia. La polémique ne fait que commencer.

S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page