Hystérie collective dans un collège à Casa: nouvelles précisions du ministère

La séquence d’hystérie collective filmée dans un collège, à Casablanca, est “sans rapport avec la consommation de stupéfiant”, a affirmé, mercredi, la Direction provinciale de l’Éducation nationale de Fida-Derb Sultan, dont relève ledit collège.

Après l’examen des neuf filles paraissant dans la vidéo par une médecin spécialisée, “il s’est avéré qu’elles ne souffrent d’aucune maladie et ne présentent aucune trace de consommation d’un quelconque stupéfiant”, a précisé la Direction dans un communiqué, suite à la large diffusion de cet enregistrement dans la presse digitale et les réseaux sociaux.

Les jeunes filles, qui étudient au collège Al-Imam Al-Kastalani, ont été raccompagnées par leurs parents après leur sortie de cette crise d’hystérie et ont pu reprendre les cours “normalement” dans l’après-midi du même jour de l’incident, survenu lundi dernier, relate la même source.

“Les filles en question sont des élèves brillantes et assidues et ont obtenu des résultats encourageants au cours du premier semestre”, a précisé la même source, faisant part de son souci de mettre l’opération d’apprentissage à l’abri de toutes les influences négatives.

Concernant les circonstances de l’incident, la même source a expliqué que l’une des élèves a commencé à pleurer entraînant avec elle ses camarades, rappelant que des cas similaires ont été enregistrés dans d’autres régions du royaume.

S.L. (avec MAP)

LIRE AUSSI: Hystérie collective dans un collège à Casa: des élèves témoignent (VIDEO)

Suggestions d’articles

Maroc: une mère et ses enfants vivent sous un camion abandonné

Le Centre marocain des droits de l'Homme, section de la ville de Souk El Arbaa du Gharb, vient de révéler un drame humain des plus douloureux. Il s'agit d'une mère de famille obligée de vivre avec ses enfants sous un poids lourd.