Hommes battus au Maroc: une association donne des chiffres étonnants

©DR

La moitié des maris marocains sont victimes de violence conjugale, mais préfèrent garder le silence pour éviter le scandale.

C’est ce qu’a assuré à Le Site info, le président de l’association de défense des maris victimes de violence conjugale Fouad El Hamzi, ajoutant qu’il a reçu 90 plaintes pendant les quatre derniers mois. « L’association reçoit des milliers de plaintes d’hommes tabassés par leurs épouses. Ils se cachent jusqu’à ce que les marques de coups s’estompent », a confié le président.

En plus de la violence physique, les femmes maltraitent leurs époux en refusant d’avoir des relations sexuelles avec eux ou encore en raflant leurs salaires.

A ce propos, El Hamzi s’est penché sur le cas d’une victime de Laâyoune, violentée quotidiennement par son épouse. « Il est agent de sécurité, touche 1200 dirhams et a deux enfants. A chaque fois qu’il veut coucher avec sa femme, elle lui exige 50 dirhams. Un jour, il avait 20 dirhams seulement. Elle lui a fait crédit et il a dû payer les 30 dirhams qui restaient de son salaire du mois d’après… Vous imaginez ! », s’est-il insurgé, ajoutant que la plupart des victimes ont regretté le fait de s’être mariées. « Ils auraient préféré rester célibataires que de passer leurs vies avec des épouses pareilles », a-t-il souligné.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19: Horizon Press Group procède à des tests de dépistage de son personnel (VIDEO)

Le siège du Groupe"Horizon Press"a abrité une opération de tests dépistage du covid-19, mardi 7 juillet à Casablanca. Une équipe médicale spécialisée s'est chargée d'effectuer lesdits tests et ce, auprès des personnels journalistique, technique et administratif que compte le Groupe de presse.