Hirak: ce qu’a décidé le ministère de l’Intérieur

Le ministère de l’Intérieur a interdit les manifestations de protestation que des activistes du Hirak comptaient tenir ces jours-ci à Al Hoceima pour dénoncer les lourdes peines dont ont écopé les détenus du mouvement.

Selon une source de Le Site info, cette décision a été prise afin de préserver l’ordre et la sécurité publique dans la région qui vit depuis quelques mois dans un climat de tension. La colère s’est d’ailleurs davantage embrasée après la condamnation à 20 ans de prison des leaders du Hirak, dont le désormais célèbre Nasser Zefzafi.

La même source a ajouté que les activistes du Hirak tentent actuellement de mobiliser les troupes pour organiser de grandes manifestations de protestation dans la région d’Al Hoceima.

K.Z.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page