Hirak: le Maroc tacle Amnesty international

Une nouvelle passe d’armes entre le Maroc et Amnesty international. Le Royaume, via la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), a exprimé lundi 31 décembre son rejet total des propos contenus dans le dernier rapport d’Amnesty, paru le 17 décembre dernier au sujet du déroulement du procès des détenus du Hirak du Rif.

En effet, la DGAPR juge qu’en l’absence d’une lecture juridique réfléchie des jugements prononcés par les tribunaux de première instance, ce rapport est rédigé sur un ton marqué par le doute. Et d’ajouter que le document ne respecte pas les principes relatifs à l’indépendance de la justice et aux normes internationales.

Les autorités marocaines rejettent ainsi les conclusions tirées qui manquent de précision et d’objectivité, ce qui fait que le rapport est contradictoire aux données réelles et juridiques relatifs à ce dossier. De plus, le royaume considère que ce document représente une flagrante interférence dans le cours de la justice et une atteinte directe aux normes internationales.

Le communiqué poursuit que le Maroc rendra publique dans les semaines qui viennent une réponse détaillée aux propos figurant sur le rapport d’Amnesty International. Et de conclure que le Royaume est ouvert au dialogue à condition qu’il soit constructif, tout en précisant que le Maroc respecte le principe de l’indépendance de la justice comme stipulé par l’article 107 de la constitution.

Aymane A.K

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo: le temps qu’il fera ce vendredi au Maroc

Les prévisions météorologiques pour la journée du vendredi 03 avril 2020, établies par la Direction de la météorologie nationale (DMN).