Hirak: l’avocat Isaac Charia poursuivi par le parquet général

Isaac Charia, après Me Mohamed Ziane, est poursuivi par le parquet général. Et c’est lui-même qui vient de révéler le chef d’accusation retenu contre lui: « la dénonciation d’un crime qu’il sait ne pas avoir été commis ».
L’avocat a fait cette révélation, via sa page officielle Facebook, en expliquant que la loi prévoit une année de prison ferme pour une telle accusation, suite à sa plaidoirie lors d’une séance publique. Et d’ajouter que l’article 58 de la loi organisant l’exercice du métier d’avocat lui confère ce droit de plaider sur lequel le parquet général et la police judiciaire ont décidé de le poursuivre.
La publication ne manque pas de s’adresser aux confrères afin de leur exprimer « le grand honneur d’être aux avant-postes des opposants à la nouvelle politique politique du parquet général à l’encontre des avocats dans le dessein de faire taire leurs voix ». Et l’avocat de demander à ses pairs, dans une grandiloquence enflammée et des plus emphatiques, d’appréhender pleinement la présente situation cruciale, « la réalité de notre combat déclaré pour notre glorieux passé, pour notre indépendance, pour notre fierté et pour notre dignité ».
Enfin, et avec beaucoup plus de simplicité et moins d’éloquence, Isaac Charia a déclaré à Le Site info qu’il est poursuivi à propos de dossiers concernant le Hirak du Rif. De même qu’il a précisé que la date de sa comparution coïncide avec celle de son confrère Ziane.
Larbi Alaoui




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page