Hirak: Benkirane souhaite une grâce royale pour Zefzafi

Abdelilah Benkirane, ancien secrétaire général du PJD, a déclaré qu’il était fier de certaines mesures et décisions qu’il avait prises lorsqu’il était Chef du gouvernement. Lors d’une rencontre samedi matin avec des journalistes triés sur le volet à son domicile, situé au quartier des Orangers, à Rabat, il a fait plusieurs mises au point et a évoqué l’affaire Zefzafi.

“Il y aura peut-être une amnistie royale dans l’affaire Zefzafi”, a-t-il lancé. “Les défenseurs du Hirak doivent rester pacifiques et défendre leur cause sans violence”, a précisé Benkirane.

Par ailleurs, Benkirane a souligné que ce qu’il avait entrepris pour la cause des Marocains était énorme: “c’est beaucoup, mais malheureusement nombre d’entre eux ne le réalisent pas…” Pour ce qui est de la campagne sur les sites et réseaux sociaux à son encontre, Benkirane a rétorqué: “ceux qui sont derrière cela sont connus. Ils ont beau me chercher des poux, ils ne trouveront que du brouillard”.

Benkirane a aussi parlé du PAM: “J’ai contribué à faire découvrir ce que le PAM est vraiment. Dans le futur, ce sera une grande menace pour le Maroc et les Marocains. Ce parti tente de se faufiler dans les arcanes politiques du pays à travers un labyrinthe et ce, sans foi en Dieu, ni loi, ni raison. Ce parti est la cheville ouvrière de qui s’est passé à Al Hoceima. Zefzafi et ses compagnons en paient un lourd tribut. J’attends vivement une grâce royale quant à ce dossier”.

M.J.K.

عرض محدود مع كوراليا _ إستفيدوا من %3 تخفيض على جميع مشاريعنا

Suggestions d’articles

Le roi Mohammed VI préside la troisième causerie religieuse de Ramadan

Le roi Mohammed VI, accompagné du prince héritier Moulay El Hassan, du prince Moulay Rachid et du prince Moulay Ismaïl, a présidé, lundi au Palais Royal à Casablanca, la troisième causerie religieuse du mois sacré de Ramadan.