Hind El Achchabi: son procès reporté

Arrêtée le 13 février dernier, Hind El Achchabi est actuellement incarcérée à la prison d’Oukacha de Casablanca. Quelques mois seulement après sa sortie de prison dans le cadre d’une autre affaire, la femme d’affaires est accusée d’avoir émis un chèque sans provision de 42 millions de dirhams.

Ce vendredi, le Tribunal de première instance de Casablanca a décidé de reporter au 8 mars prochain le procès de celle qui est à la tête du groupe Dalia Développement. Ceci pour permettre à la défense de préparer sa plaidoirie.

Selon des sources de Le Site Info, la décision du tribunal fait suite à une requête de la défense.

Rappelons qu’aussitôt après son incarcération, Hind El Achchabi a tenu à affirmer que le chèque en question ne lui appartient pas, mais est libellé par la compagnie Dalia Air Développement qui lui appartient.

Dans un document, dont Le Site info détient copie, l’avocat de la femme d’affaires, Me Redouane Rami, a confirmé que le chèque sans provision provient d’un compte chèque de la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE). De la valeur de 42 millions de dirhams, il a été signé en blanc, le 13 août 2016, par Hind El Achchabi qui l’avait remis à son mari Mohcine Karim Bennani. Ceci, afin que ce dernier s’occupe des affaires courantes de la compagnie aérienne pendant que son épouse, qui venait d’avoir un nouveau-né, était occupée par de nombreux déplacements entre Casablanca et Rabat, à propos de plaintes à son encontre déposées auprès du parquet général.

L’avocat ajoute que Mohcine Karim Bennani a présenté le chèque pour encaissement en début d’année. Chose à même de se poser moult interrogations sur le mobile de l’époux qui avait prétendu avoir prêté cette somme à Hind El Achchabi, sans présentation de nul document prouvant ce prêt. Le mari a d’ailleurs porté plainte. Et maintenant, c’est Hind El Achchabi qui porte plainte contre lui. Libérée en août dernier, la femme d’affaire est donc de nouveau en prison en attendant l’ouverture du procès.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Casablanca : comme un air de déconfinement

Il règne comme un air de déconfinement au Maroc. À Casablanca, il y avait une circulation assez dense samedi dernier, où les amateurs de fast-food ou cafés italiens étaient curieux de voir comment la restauration allait reprendre du service.