Herbes hallucinogènes: nouvelle tendance de la jeunesse marocaine

Beaucoup de  jeunes marocains remplacent les drogues fortes conventionnelles, financièrement inaccessibles, par des recettes traditionnelles à base d’herbes hallucinogènes. C’est le nouveau quotidien des lycéens à la recherche d’émotions fortes à moindre coût. 

Dans une enquête menée par nos confrères d’Al Akhbar, un jeune lycéen de Terminale évoque sa dépendance aux cigarettes à base d’herbes hallucinogènes. Il a justifié cela par l’envie d’oublier ses problèmes familiaux quotidiens. Ce jeune est habitué à acheter les herbes qui compensent son mélange 5 dirhams chez l’herboriste du quartier. Il agrémente son mélange avec de la marijuana. Il explique aussi que ces préparations existent en mode « prêt à l’emploi » chez les dealers du quartier au prix de 10 dirhams.

Un autre jeune utilise un produit nommé « lkala » qui à la base, est une sorte de poudre de tabac.  Il l’enveloppe dans du papier à rouler. Le tout se place sous la lèvre. « Ce composé entraine un état de bien être », précise le quotidien.

L’ingéniosité des jeunes pour trouver des substituts « low cost » de l’alcool ou aux drogues fortes est sans limite. Toutefois, plusieurs études ont démontré leur danger pour la santé, que ce soit au niveau physique ou mental.

Le centre national de lutte contre l’empoisonnement précise qu’en 2014, 38,58% des cas d’empoisonnement sont dus au « maâjoune » (pâte à base cannabis) et 14,96% des cas à des plantes inconnues.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page