Hausse des décès liés au covid-19: les Marocains s’inquiètent

Mardi, le Maroc a enregistré 11 décès liés au coronavirus, ce qui a effrayé les citoyens, craignant un retour aux mesures restrictives.

Sur la Toile, plusieurs internautes ont exprimé, en effet, leur inquiétude, d’autant plus que l’Aïd al-Adha et les vacances estivales approchent à grands pas. Ils ont rappelé les prévisions des experts, qui ont estimé que les cas vont continuer de grimper à cause des rassemblements familiaux et du non-respect des gestes barrières.

Pour rappel, le ministère de la Santé et de la protection sociale a appelé à procéder d’urgence à une dose de rappel du vaccin anti-Covid 19, afin d’augmenter le niveau d’immunité.

Le ministère exhorte toutes les personnes âgées de 60 et de 18 ans et plus, ainsi que les personnes atteintes de maladies chroniques à recevoir la dose de rappel, six mois après avoir reçu la 3ème dose, a indiqué le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique, Mouad Mrabet, lors d’une rencontre avec la presse consacrée à la présentation du bilan mensuel de la situation épidémique (08 juin/04 juillet 2022).

Le Maroc connaît depuis six semaines la quatrième vague de contamination du virus SARS-CoV-2 et la deuxième vague d’Omicron, a-t-il fait remarquer, notant que les derniers rapports du consortium national de veille Génomique ont indiqué que le mutant Omicron est toujours répandu avec deux principaux sous-mutants (BA.5 70,5%) et (BA.2 23%), contre 6% pour les autres sous-mutants.

Le taux de positivité des analyses s’est établi à 22,6% durant les deux dernières semaines, après avoir enregistré une augmentation pendant cinq semaines consécutives, a-t-il expliqué, notant que l’indice de reproduction des cas est désormais de 1. Cette donne est synonyme d’un éventuel pic des nouveaux cas, sachant que la propagation du virus est passée au niveau de vigilance rouge dans la plupart des régions du Royaume.

Selon Mrabet, les nouveaux cas dangereux et critiques admis aux services de réanimation ont connu une évolution sans atteindre le niveau de la 1ère vague d’Omicron.

Ainsi, au cours des six dernières semaines, 422 patients ont été admis en soins intensifs et en réanimation, contre 1.925 qui ont été admis pendant la même période durant la 1ère vague d’Omicron.

S’agissant des décès, le responsable a fait observer qu’ils sont toujours stables à un niveau bas, avec un total de 42 décès enregistrés au cours des six dernières semaines, a-t-il relevé.

Au sujet de la campagne nationale de vaccination, le taux de couverture de la dose de rappel a atteint 18%, avec un taux de continuité à 27,6%.

Le ministère appelle aussi les citoyens à respecter les mesures préventives notamment durant la période de l’Aïd al-Adha, exhortant les personnes qui présentent des symptômes respiratoires à porter le masque et à cesser toute activité professionnelle ou sociale tout en se rendant aux établissements de santé pour diagnostic et traitement approprié.

H.M.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page