Hassad a rendu la monnaie de sa pièce à Ramid (VIDEO)

Deux ou trois phrases inhabituelles exprimées lors d’ une conférence de presse organisée par le ministre de l’intérieur ont dévoilé la lourde atmosphère qui régnait au sein de la commission électorale.

Tout le monde avait remarqué l’absence de Mustapha Ramid, en tant que membre de la commission de supervision des élections, de la conférence de presse organisée par Mohamed Hassad pour annoncer les résultats du scrutin. Au même moment, Ramid se trouvait derrière le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, qui parlait à la presse au siège de son parti.

Une situation anormale, mais qui révèle la mésentente entre les deux hommes, depuis que le ministre de la justice avait posté sur son facebook un message déclinant toute responsabilité quant aux éventuelles fraudes que devraient connaître les élections du 7 octobre.

Juste après, le ministre de l’intérieur a mis les pendules à l’heure en expliquant que Ramid avait fini par comprendre que les difficultés et les questions qui se posaient pouvaient être résolues par le dialogue permanent et le cas échéant, le ministre de la justice pouvait faire prévaloir ses prérogatives.

Mais, apparemment, cela n’a pas été suffisant pour apaiser les tensions entre les deux hommes. D’ailleurs, le PJD n’a pas arrêté d’épingler le ministère le l‘intérieur tout au long de la campagne électorale et jusqu’au jour du vote. C’est dire que ce parti se préparait au pire au cas où il n’aurait pas obtenu la première place.

En fin de compte, lors de la conférence de presse tenue au siège du ministère de l’intérieur et tout en annonçant la victoire du PJD, Mohamed Hassad a lâché quelques phrases qui en disent long sur l’atmosphère qui pesait sur le travail de la commission. En effet, le ministre de l’intérieur ne s’est pas empêché de critiquer ouvertement l’attitude du PJD qui avait propagé l’idée d’un appui total des cadres de l’intérieur au PAM et jeté la suspicion sur le déroulement des élections. Ce qui a fait dire à nombre d’observateurs que les propos de Ramid lui étaient restés en travers de la gorge et qu’il n’attendait que le moment de lui rendre la monnaie de sa pièce.

T. J.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page