Hassad a remis les pendules à l’heure avec Ramid

Le ministre de la Justice, Mustapha Ramid, a surpris les internautes par un post où il se plaint du ministre de l’intérieur. Ce dernier a remis les pendules à l’heure.

Mohamed Hassad a réagi au post de Mustapha Ramid dans lequel ce dernier s’est plaint d’avoir été marginalisé dans la prise de décision concernant le processus électoral.

Le ministre de l’Intérieur a tenu à préciser que la coordination avec le ministre de la Justice est constante, puisqu’elle intervient dans le cadre de la mission que leur a confiée le Roi afin de superviser les préparatifs de l’échéance du 7 octobre.

Cette action, ajoute-t-il, peut connaître certaines difficultés, mais « nous avons toujours su trouver les solutions aux problèmes posés que ce soit lors des élections locales et régionales ou pour les prochaines élections ».

S’adressant à la presse, Hassad a indiqué que le post de Ramid est lié à la marche de Casablanca, puisque le ministre de la Justice a exigé des explications quant aux conditions de son organisation.

Sur ce plan, Hassad précise que la marche de dimanche « n’a été ni autorisée ni interdite » et que le ministère de l’intérieur a préféré agir avec pragmatisme pour que la manifestation ne connaisse pas de débordements. D’ailleurs, le niveau d’encadrement de cette manifestation, démontre qu’il n’y a pas la main du ministère de l’intérieur derrière », a précisé Hassad.

Chaque association s’est déplacée d’elle-même et « nous avons voulu respecter l’expression de toutes les tendances qui se manifestent dans notre société… »

Mohamed Hassad a tenu à assurer que l’action de la commission se poursuivra et que ce n’est pas un malentendu qui va l’empêcher de continuer à superviser le processus.

« Nous discutons de toutes les questions qui se posent et le ministère de l’intérieur est toujours prêt à résoudre les problèmes. Mais si un différend persiste, le ministre de la Justice est doté de prérogatives qui lui permettent d’activer les services du ministère de la Justice et des libertés », explique Hassad en guise de conclusion.

K.B.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page