Harhoura: il s’empare de biens immobiliers de la valeur de plusieurs milliards

Des dizaines de citoyens de Harhoura, région de Rabat, s’apprêtent à mener un mouvement protestataire à l’encontre des agissements “mafieux” d’un homme politique connu et influent. En attendant, ils ont adressé un courrier sur cette affaire, aussi bien au ministre de la Justice qu’au parquet général, rapporte le quotidien Al Massae de ce week-end des 10 et 11 février.

Selon le journal, ce “scandale financier” est du fait du président d’une coopérative de la ville côtière qui, défiant des jugements judiciaires l’accusant d’escroquerie, s’est emparé de milliards de centimes en cédant illégalement des lots de terrain.

L’homme politique, qui avait écopé de la peine d’un an de prison ferme, avait chargé une société lui appartenant de la construction illégale de centaines d’appartements. Et en tant que président de la coopérative d’habitat, alors qu’il ne l’était plus légalement,  il signait  lui-même des chèques en son nom. Les victimes de ces transactions frauduleuses se plaignent de subir depuis deux décennies les agissements du président de leur coopérative et du trésorier. Ces derniers sont pointés du doigt pour avoir fait leur la coopérative et y exercer escroquerie et arnaqueaux dépens des adhérents.

L.A.

  • bouchareb

    nul n est au dessus de la loi .

    • Siham Siham

      Mais pour avoir dérobé des milliards il aurait du rester un milliard d’années en prison c’est à dire à vie , ça incitera beaucoup à réfléchir avant de toucher aux biens publics

Suggestions d’articles

Ramadan: la RAM change ses horaires

A l’occasion de Ramadan, la Royal Air Maroc s’apprête à changer ses horaires suite au retour de l’heure GMT au Maroc.