Harhoura: Un salon de coiffure et de massage dans le collimateur de la justice

Un salon de coiffure et de massage à Harhoura, dans la périphérie de Rabat, a été investi vendredi soir, vers 19h30 par les éléments d’une unité de la gendarmerie, sur ordre du procureur du roi. La propriétaire et quatre employées ont été conduites au siège de la brigade, où elles ont été soupçonnées d’incitation à la débauche et à la prostitution.

Même si les interpellées ont nié catégoriquement les faits qui leur sont reprochés, elles comparaîtront devant le parquet mardi matin. C’est là qu’elles sauront si elles seront accusées d’avoir préparé le salon pour recevoir des hommes et des femmes en quête de moments de plaisirs charnels.

En tout cas, ce sont des dizaines de plaintes émanant de voisins, qui ont poussé le parquet à réagir.

M.D


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page