Hamid El Mahdaoui transféré vers une autre prison

A l’image des détenus interpellés dans le cadre du Hirak du Rif, Hamid El Mahdaoui a été transféré de la prison d’Oukacha vers un autre établissement pénitentiaire.

En effet, l’épouse du journaliste, condamné à trois ans de prison ferme, a indiqué sur les réseaux sociaux que son mari a été transféré ce jeudi 11 avril à la prison locale de Tiflet. « Un autre trajet, un autre calvaire », a-t-elle écrit sur Facebook.

Le journaliste Hamid El Mahdaoui a été condamné pour “non-dénonciation d’un crime portant atteinte à la sûreté de l’Etat” suite à une conversation téléphonique avec un Marocain résidant aux Pays-Bas, au cours de laquelle ce dernier lui a annoncé qu’il allait faire entrer des chars au Maroc.

Rappelons que la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a décidé ce jeudi de transférer des détenus dans le cadre des événements d’Al Hoceima dans des établissements pénitentiaires situés dans le Nord du Royaume.

Un communiqué de la DGAPR annonce que suite à la confirmation en appel des jugements à l’encontre d’un groupe de pensionnaires détenus dans le cadre des événements d’Al Hoceima et dans le souci de rapprocher ces pensionnaires de leurs familles et de préserver ainsi les liens familiaux et sociaux, la Délégation a décidé le transfert de ces détenus dans des établissements pénitentiaires situés au nord du Royaume.

La DGAPR a adopté dans le cadre de répartition des détenus des critères organisationnels ayant trait à la durée des peines d’emprisonnement et au classement en vigueur dans les établissements pénitentiaires concernant les durées des peines, tout en prenant en considération des cas particuliers relatifs au volet familial et social, précise le communiqué.

A.K.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page