La justice refuse une requête de Hamid El Mahdaoui

Hamid El Mahdaoui a présenté, vendredi dernier, une requête au tribunal afin que lui soit accordée la liberté provisoire. Le journaliste, directeur du défunt site Al Badil, ayant écopé de trois ans de prison ferme pour « non dénonciation de crime contre la sécurité de l’Etat », désirait assister à l’anniversaire de son fils.

Mais cette permission exceptionnelle de trois petites heures lui a été refusée. Lors de l’audience, El Mahdaoui a voulu convaincre le tribunal de son innocence concernant le chef d’accusation retenu à son encontre.

A signaler que la justice avait prononcé son verdict de la complicité du journaliste dans les évènements inhérents au Hirak du Rif, en donnant comme preuve la communication téléphonique qu’il aurait eu avec une personne résidant aux Pays-Bas. Laquelle personne aurait confié à Hamid El Mahdaoui la rentrée au Maroc d’armes destinées aux activistes du Rif.

La dernière audience du procès a connu la présence de plusieurs avocats et acteurs oeuvrant dans le domaine des droits de l’Homme. Tous étaient unanimes à pointer l’absence de preuves matérielles et immatérielles impliquant El Mahdaoui dans ce dossier.

Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page